Rubis


Le rubis est l’une des quatre pierres précieuses ; il est très utilisé en haute joaillerie. Il appartient à la famille des corindons. Toujours de couleur rouge, il s’agit d’une pierre très rare et considérée comme la reine des pierres précieuses. En effet, en tous temps, les grands monarques ont toujours voulu la porter et d’ailleurs, elle orne leurs couronnes et bijoux.

Le chrome lui donne sa couleur rouge, mais le rubis peut aussi tirer vers le rouge brun, car des particules de fer peuvent s’y mélanger. Il existe plusieurs variétés de rouge pour le rubis, la couleur la plus recherchée étant la couleur sang de pigeon qui est un rouge pourpre avec une pointe de bleu. On trouve cette couleur dans la vallée des rubis au nord de la Birmanie, plus précisément dans les mines de Mogok. La couleur d’un rubis ne permet pas toujours de deviner sa provenance géographique ni de quelle mine il provient. Les appellations « rubis de Siam » et « rubis de Birmanie » ne décrivent pas forcément leur origine géographique, mais la qualité de la couleur du rubis.

Il y a beaucoup d’inclusions dans les rubis, lesquelles peuvent donner des indications sur l’origine de la pierre. Elles ne dévaluent en rien la pierre si elles lui laissent sa transparence, car les inclusions du rubis sont très particulières et constituent une preuve d’authenticité. Cependant, la caractéristique la plus importante restera toujours sa couleur.

Les inclusions sont des minéraux, des inclusions liquides ou des canaux, des inclusions de rutile. Les inclusions de rutile dans le rubis donnent un effet très original à la pierre : si elle est taillée en cabochon, elle laissera apparaître un « astérisme ». C’est un phénomène qui prend la forme d’une étoile à 6 branches lorsque l’on change l’orientation de la pierre. On appelle cette pierre un « rubis étoilé », ce qui est très rare et lui ajoute une grande valeur si sa couleur est vraiment belle. Les plus belles couleurs de rubis se trouvent en Birmanie, plus précisément dans la vallée de Mogok, d’où l’appellation « rubis de Mogok ». Ils font partie des rubis les plus précieux. Il est très rare de voir des tailles importantes : au-delà de 5 carats, nous sommes dans l’exceptionnel. On trouve aussi des rubis en Thaïlande et au Vietnam ; leur couleur est plus foncée et certains n’ont rien à envier à leurs voisins birmans. Les rubis du Sri Lanka vont du rouge clair au rouge framboise.


Beaucoup de pierres ressemblent aux rubis ; pendant de nombreuses années, les spinelles et les grenats ont été confondus avec les rubis. Ils n’ont pourtant rien à voir avec cette pierre précieuse, car ils ne font pas partie de la famille des corindons.

Le rubis est une des pierres précieuses les plus chères et les plus appréciées des joailliers, qui l’utilisent volontiers pour leurs créations. Une très belle pierre peut être bien plus chère qu’un diamant de qualité. Le rubis est employé depuis très longtemps par les grandes cours royales et par les maharadjas indiens qui en ornaient leurs nombreuses parures. Le rubis est une pierre très utilisée également pour les bagues de fiançailles.

Si les plus beaux gisements se trouvent en Birmanie, dans la région de Mogok, on en trouve aussi en Thaïlande, au Kenya, au Sri Lanka, en Inde, au Pakistan, au Vietnam…

Sa dureté est de 9 sur l'échelle de Mohs, ce qui fait du rubis la 2e matière la plus dure au monde derrière le diamant et à égalité avec le saphir. Il est donc très facile à sertir.